... and the boat sails by

Samedi 27 mai 2000
Roeselare (Beveren), Belgique.
Schwung 2000 festival.

Le festival se tenait sous une gigantesque tente perdue au mileu de nulle part (ou plus exactement au milieu d'un gigantesque bourbier). Le sol sous la tente était couvert de boue, de gobelets de bière en plastique et de larges flaques d'eau boueuse (ou était-ce de la bière ??). Après deux jours de festival, tout le monde était bourré, crevé et couvert de cette p.. de boue.

Tracks list
La tracks list prévue

Les Stranglers firent leur apparition vers 1h30 du matin, à peine 5 heures et demi en retard sur l'heure à laquelle leur concert avait été programmé. Les deux groupes qui étaient prévus après eux avait joué entre-temps, et la soirée avait été longue pour le fan des Stranglers. Mais dès qu’ils entamèrent les premiers accords de Grip, l'attente interminable fut oubliée.
Le concert fut excellent, avec un groupe en pleine forme, même s’ils semblaient plutôt crevés en entrant sur scène - l’enthousiasme avait sans doute du s’émousser après tant d'attente. (Quelqu'un m'avait parlé d'une histoire de bateau raté pendant qu'on attendait... En fait, un fan un peu plus au courant m’expliqua par la suite que la tempête qui balayait la manche et qui traversa la Belgique plus tard dans la nuit avait retardé de plusieurs heures le bateau dans lequel se trouvaient Paul et Dave).
Jet enchaînait les morceaux sans même laisser à Paul le temps de placer un mot au micro, à l'exception d'un très opportun "Good Morning".
Les Stranglers semblaient particulièrement détendus pendant le concert, souriant et riant entre-eux, même si il ne communiquèrent pas beaucoup avec le public, certainement pour respecter un timing serré.
Ce concert avait la particularité d’être le premier avec Baz Warne (si on ne tient pas compte des concerts donnés quelques semaines plus tôt devant les troupes de l'OTAN au Kosovo), et il était impossible pour quelqu'un qui n'était pas au courant de deviner quoi que ce soit.
Il est clair que Baz colle parfaitement aux morceaux, y compris les plus récents, probablement moins facile à aborder compte-tenu des parties et du jeu plus technique de John Ellis. Il a même passé le test Golden Brown sans aucun problème.
Une grande soirée, même si le set fut plus court qu'un concert normal (du sans doute au format festival, et à l'heure tardive qui les obligea à expédier le rappel). On a même eu droit à Tank et Who Wants The World, deux titres qui furent une bonne surprise au mileu des morceaux habituels et plutôt prévisibles qu'ils jouèrent.
Cela soulève le seul réel point noir de la soirée : il est nécessaire de ne pas les voir trop souvent en concert pour apprécier d’entendre encore les éternels Always The Sun, Golden Brown et autres 5 Minutes

Les titres finalement joués :

(Get A) Grip (On Yourself)
Skin Deep
Coup De Grace
Nice 'n Sleazy
Always The Sun
Thrown Away
5 Minutes
Valley Of The Birds
Money
Golden Brown
Something Better Change
Who Wants The World?
96 Tears
All Day And All Of The Night
Tank

Duchess
No More Heroes

(Hanging Around et Straighten Out ne furent pas joués ; le titre barré est Golden Boy)